04/10/2008

1,2,3, une peur connue

Il y a un mois, Aymeric m'a tagué pour que je poursuive une chaîne de blogs. C'est une occasion de réveiller cet endroit, pourquoi pas donc.

Il s'agit de prendre un livre qu'on a bien aimé et de reproduire un passage de la page 123. Je choisis de reproduire un passage du livre L'homme qui voulait être heureux, de Laurent Gounelle, livre dont j'ai déjà parlé sur ce blog, en étendant l'extrait à la page 124 car l'extrait m'apparaît vraiment en valoir la peine.

 

" J'eus, une fois de plus, le sentiment qu'il posait son doigt précisément là où il fallait, si bien qu'il n'avait pas besoin d'appuyer fort pour produire un effet. Le mot "peur" avait un écho particulier en moi. Pendant quelques instants, il résonna comme un gong dans ma cage thoracique, un gong dont les vibrations descendaient profondément dans les méandres de ma personnalité. Ce qui remonta à la surface m'apparut alors comme une évidence.

- J'ai peur de me faire rembarrer, donc je préfère ne pas prendre le risque.

Rien que d'y penser, je ressentais la honte que j'aurais si mon ancien patron m'envoyait bouler.

- Votre peur provient d'une confusion, d'un amalgame entre le rejet d'une demande et le rejet d'une personne. Ce n 'est pas parce que l'on décline une requête de votre part que l'on ne vous aime pas ou que l'on n'a pas de considération pour vous.

- Peut-être.

- D'autre part, vous ne savez absolument pas si sa réaction sera négative. On ne peut pas répondre à la place des gens. C'est seulement en posant la question que vous serez fixé.

- Je ne suis sans doute pas assez masochiste.

- La plupart de nos peurs sont des créations de notre esprit. Vous ne le réalisez probablement pas, mais savoir se tourner vers les autres pour leur demander quelque chose est fondamental. Tous les gens qui réussissent ont cette compétence.

- J'en ai peut-être d'autres qui compensent celle-ci que je n'ai pas...

- Il faut absolument que vous l'acquériez. On ne fait pas grand-chose dans la vie si on ne sait pas aller vers les autres et demander un soutien, un appui, de l'aide, des conseils, des contacts."

Commentaires

J'ai réussi à provoquer un billet après trois mois d'absence, que je suis fier de moi ! ;-)

Écrit par : Aymeric | 05/10/2008

Certes, mais avec un wagon de retard. Le truc, aujourd'hui, c'est "why blog ?".

Écrit par : Denys | 05/10/2008

Aymeric,
Ca a été amusant de découvrir que l'extrait qui m'intéressait traitait d'un point proche au départ de celui que je voulais aborder dans mon autre billet. Du coup je n'ai plus hésité.

Denys
Ah mais cette chaîne là je n'y ai pas eu droit !

Écrit par : pikipoki | 05/10/2008

Écrire un commentaire