08/10/2008

L'homme est le frère du singe...

singe2.jpg...et non pas son descendant. Bien sûr c'est caricatural, mais c'est ce que l'on peut se dire à l'observation de certains de nos comportements. Un article amusant découvert aujourd'hui enfonce le clou de cette thèse et, douceur suprême, en s'attaquant directement à ceux qui seraient les plus enclins à s'estimer au dessus de la mêlée.

Je ne résiste pas à l'envie d'en proposer ici quelques extraits (tant je connais la propension de certains à ne pas cliquer sur les liens par flemmardises).

 

"[...]les managers portent généralement des costumes sombres rehaussés par des chemises ou des cravates de couleur vive, de la même façon que les mâles dominants de diverses espèces de singes exhibent certaines parties vivement colorées de leur anatomie."

 

"[...]les dirigeants tendent à avoir de plus grands fauteuils que les autres membres de leur équipe, parlent plus fort et interrompent leurs collaborateurs plus souvent. Ils emploieraient également plus fréquemment des termes techniques et des acronymes pour embrouiller leurs interlocuteurs."

Sur le point de l'utilisation d'acronymes, c'est plus que vrai. Le plus agaçant c'est de les voir gonfler le torse en s'y prêtant alors que dans le fond ils sont effectivement en pleine régression à l'age primal.

 

"Ce que nous avons trouvé, c'est une tendance universelle à l'étalage du pouvoir, de la virilité et de l'autorité chez l'homme comme les animaux."

 

Aaaah, qu'il est doux de lire ce genre de propos dans un article émanant d'une expérience qui semble tout ce qu'il y a de sérieusement menée. Nous passons notre temps, et dans le milieu des cols blancs sans doute plus qu'ailleurs, à utiliser nos codes vestimentaires, nos codes de langage et nos gestes pour affirmer notre position sociale, et tenter de nous réhausser par rapport aux autres. Prendre conscience que cette attitude est ce qui nous rapproche du singe plutôt qu'elle nous en éloigne comme nombre d'entre nous aimeraient pourtant pouvoir le prétendre est à mon avis une bonne chose.

 

Il me semble qu'il y a aussi là quelques chose de complémentaire à ça.

 

Commentaires

De toutes façon, il est faux de dire que l'homme descend du singe (et le singe de l'arbre...) : les paléontologistes considèrent qu'il est notre cousin par des ancêtres communs

Écrit par : verel | 08/10/2008

Ce qui est amusant, c'est qu'effectivement l'homme ne descend pas du singe. Les deux espèces homme et chimpanzé, pour prendre notre cousin le plus proche, descendent toutes deux d'un ancêtre commun.

Et les comportements sociaux humains se développent à partir de ce qui nous reste de comportements instinctifs de meute, c'est une évidence.

Ça n'a rien de déshonorant, ça fait même du bien de se rappeler de temps en temps d'où nous venons. Juste pour relativiser certaines choses. :-)

Écrit par : thomas.oleg | 08/10/2008

Hé hé dès qu'on parle de singes, c'est incroyable comme on voit affluer les commentateurs...

Écrit par : samantdi | 08/10/2008

"Hé hé dès qu'on parle de singes, c'est incroyable comme on voit affluer les commentateurs..."

Les sujets coquins, ça fait toujours recette.

Écrit par : thomas.oleg | 08/10/2008

Verel et Thomas
Ah flûte, je me suis donc trompé de titre !

Samantdi
Hahaha, j'aime bien ça ! :o)

Écrit par : pikipoki | 09/10/2008

Écrire un commentaire