20/11/2009

En viendrons-nous tous aux mains ?

Main d'Henry.jpgMercredi soir nous avons assisté à un bien triste match entre la France et l'Irlande. Triste par la faiblesse du jeu proposé, et aussi bien sûr par la façon dont son dénouement s'est dessiné.

 

Authueil aujourd'hui, et d'autres commentateurs avant lui, regrettent et fustigent même les regrets de certains supporters. A le lire, il faut savoir filer avec la caisse quand on n'a pas été pris. Ce comportement serait celui des gagneurs, des gens qui savent aller de l'avant. Tandis que les regrets et les scrupules seraient les caractéristiques des faibles. Il s'agit de "bouffer ou d'être bouffer".

 

Je ne partage pas sa vision des choses et veux espérer qu'il y a autre chose qui nous attend que cette désespérante bataille de loups qu'il nous promet (et dans laquelle nous serions déjà d'ailleurs). Sinon, alors très franchement, je ne vois aucun intérêt à vivre.

 

Il s'agit en fait ici de divergences de croyances. Des croyances de base qui fondent le comportement. Il se trouve que je trouve la sienne néfaste (aux autres comme à lui en passant), fondée sur une vision horrible des choses. Personnellement je suis souvent très pessimiste sur nos facultés à être autre chose que des machines à broyer les autres. J'en ai d'ailleurs largement fait écho ici en abordant notre propension si insatiable à chercher le pouvoir et la domination sur les autres. Mais pourtant je n'ai pas envie de croire qu'il est impossible que des gens puissent se comporter en fonction d'une morale qui leur est propre, et que des joueurs de foot pour revenir à l'exemple de la semaine, ne puissent pas respecter les règles et valeurs de leur sport et ne fassent que s'en remettre aux autorités autorisées pour décider du cours des choses. Ils ne sont pas des pantins, et comme tous les autres ils sont responsables de ce qu'ils font.

 

En psychologie et en développement personnel il y aurait pas mal de choses à dire sur ce point. Sur la responsabilité d'abord. Une personne qui s'appuie sur les autres pour rendre compte de ses actes n'agit pas de façon responsable. Qu'est-ce qu'elle perd ? L'estime de soi. En agissant par soi-même et en reconnaissant la responsabilité de ses actes on participe à la construction de l'estime de soi. Sur les valeurs ensuite. Agir de façon conforme à ses valeurs renforce également l'estime de soi. Tandis que les actes faits en dépits ou contre ses valeurs personnelles affaiblissent l'estime de soi. C'est cette prise de conscience qui m'a décidé à ne plus accepter sans broncher certaines décisions de mon ancien employeur. Et j'ai senti clairement le gain que j'en retirais.

 

Ceci dit, pour en revenir au foot, la prochaine fois que nous nous rendrons à Dublin pour jouer un match il ne faudra pas s'étonner si le fond de l'Eire effraie... (^^).

 

(Ok c'est en grande partie un copyright Gothlib - tu vois Samuel, j'aurais été gêné de tirer toute la couverture à moi)

Commentaires

J'ai d'abord pensé qu'il fallait lire le texte d'Authueil de façon ironique, genre "si j'avais à soutenir l'esclavage...."

Après avoir lu les commentaires sous le billet, j'ai compris qu'il fallait bien le prendre au premier degré... oh la la !

Je trouve les sentiments exprimés dans ce billet d'une grande bassesse : on a triché, on n'a pas été pris, on a gagné, tant mieux pour nous, on s'en vante !

Écrit par : samantdi | 20/11/2009

Sans aller jusqu'à "s'en vanter" (et je ne pense pas que ce soit le propos d'Authueil) on peut aussi trouver outré voire déplacé un tel concert de contritions.
Et puis la dimension qu'on donne à ce match (au sport en général ?) est grotesque.
La compétition sportive télévisée s'apprécie comme un spectacle où comptent surtout l'esthétique du geste (et pour ça, c'est sûr, il y aurait à réclamer) et la dramaturgie (sur ce point, par contre, on a été particulièrement servi).
Tout le discours sur les valeurs éducatives du sport ne me sont jamais apparues que comme du mauvais catéchisme réintroduit en fraude et même contre-productif si un enfant les prenant trop au sérieux s'attarde devant n'importe quelle compétition.
Je ne crois pas (ou alors le monde est foutu) que ce soit là que doivent se jouer (sic) et s'apprendre les règles de vie en société.
Mercredi soir, le méritant a perdu sur un coup tordu, certes, mais il n'y a eu ni morts ni achat du match ni aucune de ces raisons qui pourraient paraitre suffisamment sérieuses pour jeter son maillot bleu au feu.
En bref toute ces lamentations sont très excessives et disent quelque chose de nous qui ne me parait pas très glorieux quoiqu'on veuille en penser.

(Et désolé si mes propos vous paraissaient emplis de bassesse.)

Écrit par : aymeric | 20/11/2009

Je suis d'accord avec Samuel quand il fustige le cœur des pleureuses, pas quand il considère que ce n'est pas aux joueurs de se soucier des règles mais à l'arbitre

En effet, le sens du jeu consiste à respecter les règles. cela ne signifie pas qu'on ne puisse pas faire une faute, au moins involontairement.
Respecter les règles, c'est aussi admettre que l'arbitre est seul juge, même s'il se trompe

Écrit par : verel | 20/11/2009

Je maintiens que l'espèce de cynisme "à la petite semaine" que je lis dans le billet d'Authueil me paraît de bien bas niveau.

Pour autant, je ne suis pas de celles qui vantent les mérites éducatifs du sport : c'est un jeu et si l'on s'y amuse, c'est bien.

L'Irlandais n'était pas "méritant" à mes yeux, mais n'empêche que perdre dans ces conditions, c'est la poisse et je trouve la victoire française d'une rare inélégance.

C'est pourquoi venir écrire ensuite un billet dans lequel on se vante (je maintiens) que tout est bien et que la fin justifie les moyens, je trouve ça médiocre, même si le prétexte est qu'en face les contrits et les flagellants nous agacent.

Quitte à se fendre d'un billet sur le sujet, je préfère le lyrisme d'un Philippe Bilger :
http://www.philippebilger.com/blog/2009/11/nous-sommes-disqualifiés-.html

"Ces embrassades obscènes de la fin, elles étaient à l'image de l'histoire décevante et, pire, sans élan ni joie, de l'équipe de France sous Domenech et les apparatchiks du football l'ayant maintenu, parce qu'au fond, là où le citoyen a envie de vibrer, eux ils ont envie de gagner. Dans tous les sens et à n'importe quel prix."

(ce n'est pas parce qu'on n'est pas d'accord qu'il faut se mettre à me vouvoyer, aymeric!)

Écrit par : samantdi | 20/11/2009

Faites bien attention les uns et les autres et vous vous rendrez compte que vous parlez de choses différentes. C'est en particulier vrai pour Aymeric et Samantdi.

Et sinon tout de même, pas un pour relever le talent de ma chute ! (alors qu'au départ j'avais voulu écrire un billet sur ce match uniquement pour elle!)

Écrit par : pikipoki | 20/11/2009

Enfin samandti, le vous c'était pour toi ET pikipoki.
Pour être tout à fait franc, ma première réaction était de me sentir un peu honteux en même temps que soulagé (je suis supporter de l'Equipe de France, ce n'est pas rationnel, et il en faudrait vraiment beaucoup plus pour que leur victoire m'indiffère complètement) mais, rapidement, j'ai eu l'impression qu'on avait troqué les 60 millions de sélectionneurs pour 60 millions de pères la morale autoflagellants et ça m'a m'exaspèré.

Écrit par : aymeric | 20/11/2009

Je pense que Zidane s'est dopé lors de la précédente coupe du monde ( aka cheat) et, énervé par la drogue, il a commis une faute. Mais je ne regrette pas cette coupe du monde ni même sa chute.
Et pourtant je suis incapable de violence et encore moins de tricher. J'ai fais un compromis entre mes valeurs et la beauté de cette tragédie grecque.

Ce que je ne comprend pas ce sont les téléspectateurs. Personnellement je ne regarde plus mais de l'avis de tous le spectacle est exécrable depuis des mois, voir des années. Hors, le monde regarde, les annonceurs payent, Escalette redistribue; aux fédérations les droits audiovisuels, à l'entraineur et aux joueurs les primes.

Bref, exécrable le spectacle était, exécrable il sera après cette faute.
J'en met ma main au feu, la morale est efficace.

Écrit par : Eric L. | 20/11/2009

@pikipoki,

Ben c'est à dire qu'on a étét un peu noyé sous les jeux de mots à base d'Eire et de mains depuis 2 jours.

Écrit par : aymeric | 20/11/2009

Oh la la, la chute, elle est terrible, Pikipoki !


Vivement que ça commence, quand même, ce Mondial, qu'on puisse s'empoigner comme des chiffonniers (et voir de belles équipes)

Écrit par : samantdi | 20/11/2009

Mais oui, il y a toujours au moins un ou deux matchs magnifiques durant une coupe du monde.
Vivement !
(Je t'embrasse samantdi.)

Écrit par : aymeric | 20/11/2009

Oui, et la Première Dame nous dit :Pas vu, pas pris! Quel bel exemple ! Quel beau symbole de la république française, pour les français et à l'étranger.

Écrit par : Douzaine | 12/12/2009

Écrire un commentaire