03/10/2005

Se relaxer au bureau

Lundi. Sale journée. Une nouvelle semaine de boulot commence. Beuh sommes nous nombreux à dire en nous levant. Qu’à cela ne tienne ! Le piki-blog vole à votre rescousse pour vous aider à affronter la dureté du quotidien et vous propose quelques éléments pour vous permettre de réfléchir à vos conditions de travail, de les améliorer, et de menues mais sympathiques idées pour vous relaxer en toute discrétion.

 

 

 

On peut d’abord réduire le stress en améliorant le milieu de travail, par exemple en luttant contre le bruit, les vibrations, la poussière, la luminosité, etc. Ces éléments de confort exercent à plus ou moins long terme une influence non négligeable sur nos comportements. Par exemple personnellement j’ai une mauvaise chaise (si c’est vrai). Du coup je rentre le soir en ayant mal au dos. Et je me suis rendu compte que cet inconfort m’entraînait à une moindre concentration et parfois à une vraie mauvaise humeur. Je remue, je n’arrête pas de me remettre en place. Bref cette chaise m’agace et finit par me bouffer mon énergie. Si je la faisais remplacer je bloguerais sûrement mieux (hoho ;o)).

 

Il peut aussi se révéler très bénéfique d’agir en améliorant l'organisation du travail afin d'éviter de surcharger certains travailleurs ou certaines catégories professionnelles Aux Etats-Unis, l'étude de catégories professionnelles très diverses, des chauffeurs de camions jusqu'aux secrétaires, a montré que les travailleurs ont souvent essayé de persuader leurs employeurs que leur travail pourrait être mieux organisé mais, faute d'être écoutés, ils ont fini par renoncer et par faire juste le nécessaire pour être sûrs de recevoir leur paie en fin de semaine. Voilà qui ne contribue ni à l’épanouissement desdits employés ni à la qualité du travail.

 

Quelques axes sur lesquels les responsables d’entreprises ou simplement au niveau de services peuvent réfléchir :

La participation:

Beaucoup de recherches ont montré que les travailleurs qui participent aux décisions sont plus productifs, plus motivés et plus satisfaits de leur travail. Parce qu’ils obtiennent une reconnaissance (voir encore la pyramide de Maslow). La participation a notamment pour effet d'améliorer la circulation de l'information à l'intérieur des entreprises.

L’autonomie:

L'une des façons les plus courantes de promouvoir l'autonomie consiste à rompre avec la structure hiérarchique traditionnelle des entreprises en déléguant des responsabilités à des équipes; c'est une des caractéristiques de certaines entreprises suédoises et japonaises.

L’aménagement du temps de travail:

Des formules telles que l'horaire variable, le partage des postes ou l'étalement de la durée du travail sont de plus en plus courantes. Une étude réalisée aux Etats-Unis a montré par exemple que les travailleurs qui sont maîtres de leur temps de travail sont moins souvent absents, plus performants et plus attachés à leur entreprise.

 

Et maintenant du point de vue de celui qui travaille :

 

La gestion du temps :

C'est obligatoire pour une bonne gestion du stress. La gestion du temps oblige de savoir si l'on dispose du temps nécessaire à l'exécution d'une tâche. Si l'on accepte un travail sans disposer du temps nécessaire, alors on se retrouve coincé… et stressé ! Plutôt que d'oser dire à son supérieur hiérarchique qu'il faut plus de temps pour la bonne exécution du travail, une personne peut choisir de prendre sur le temps familial…ce qui est un bon calcul sur le court terme, mais sur le long terme…

 

Un travail épanouissant :

C'est très important puisque nous passons beaucoup de temps au travail. Ce travail devra répondre à nos valeurs profondes sous peine de se dessécher comme une plante lorsque l'eau manque ! (Par exemple, un ouvrier qui fabrique des bombes volantes qui ne correspondent pas à ses valeurs de paix, même avec un salaire motivant, ne pourra jamais trouver la sérénité pour la simple raison qu'il acceptera le viol de ses valeurs qui le structurent émotionnellement.) Par ailleurs, une bonne communication est nécessaire dans le cadre de son travail pour se faire comprendre et développer un bon relationnel.

 

L'apprentissage de la délégation :

Cela permet d'apprendre à faire confiance à l'autre et surtout de ne pas se retrouvé surchargé par les tâches, avec la frustration qui va avec… Et cela est vrai aussi bien sur le lieu de travail, qu'à la maison… Souvent on retrouve la femme qui prend sur elle de ranger la chambre des enfants, ce qui est plus rapide que de leur apprendre l'autonomie…ou de prendre en charge le mari (et ses chaussettes qui traînent) pour finir par le traiter comme un enfant de plus (pour le lui reprocher plus tard…) La difficulté de déléguer est souvent la conséquence de la façon dont on voit les autres.

 

Petite conclusion sur ces paragraphes : connaître ses valeurs, être capable de s'affirmer (par exemple pour ne pas se faire licencier injustement ! ;o)), réfléchir à l'organisation de son travail, aménager son espace de travail, éliminer les parasites sensoriels, savoir déléguer, sont des passages obligés de la gestion du stress au travail.

 

Et maintenant quelques petits trucs pour vous relaxer. Vous pouvez d’ailleurs aussi bien les mettre en application au travail que dans le métro, ou dans la plupart des endroits/ situations où vous vous sentirez stressés.

 

Enlevez vos chaussures.

Surtout pour ceux qui restent toute la journée derrière leur écran. Simple mais assez agréable je trouve.

 

 

Fermez les yeux quelques secondes.

Chaque jour, et c’est encore le plus marqué dans les grandes villes, nous recevons une quantité très grande de « messages » lumineux et sonores. Mais notre cerveau ne peut pas suivre ce rythme effréné, et donc ne parvient pas à faire le tri de toutes ces informations pour les "(ar)ranger" correctement. Pour pouvoir le faire sereinement il aurait besoin de vraies pauses où la pollution tant lumineuse que sonore soit minime. Malheureusement on trouve rarement les conditions de faire ces pauses (quoique par exemple, certaines entreprises commencent à proposer des espaces siestes à leurs employés). Un petit truc consiste alors à fermer les yeux quelques secondes, pour ainsi laisser le cerveau se reposer quelques instants et prendre le temps d’organiser les informations qu’il reçoit. Vous pouvez même le faire durant une réunion. Les gens ne s’en apercevront pas (je l’ai fait plusieurs fois et jamais personne n’a rien remarqué).

 

Faites une mini-relaxation.

Faisable absolument partout et dans presque n’importe quelle circonstance. Le plus profitable je trouve c’est de relaxer le visage. Je vais donc vous donner comme exemple une relaxation de celui-ci. Imaginons que vous êtes assis à votre poste. A partir de maintenant, lisez ce texte en imaginant ma voix. Ma voix est calme, lente, lente, lente, posée, monocorde. Posez d’abord votre respiration, pour la rendre plus régulière, plus calme, jusqu’à retrouver un rythme tout à fait apaisé. Ensuite détendez vos muscles un par un, en commençant par le haut. Vous commencez par le front. Vous le détendez pour qu’il devienne tout à fait plat, sans ride. Comme un lac au milieu des montagnes. Respirez doucement. Imaginez ce lac…

 

Puis vous détendez les muscles autour de vos yeux. Au besoin, vous les sollicitez en fermant les yeux et en faisant comme si vous regardiez successivement à droite puis à gauche. Vous prenez ainsi pleinement conscience de ces muscles et vous pouvez les détendre encore plus. Ensuite, vous détendez vos joues, et les muscles de votre mâchoire. Vous desserrez les dents en ouvrant légèrement la bouche, et en décollant votre langue de votre palais. Votre visage est maintenant parfaitement calme, serein, apaisé. Ce calme est un état naturel dont la connaissance s’installe durablement en vous. Et désormais, vous pourrez retrouver ce calme, cette détente, chaque fois que vous le souhaiterez.

 

Maintenant vous retrouvez votre tonus, tout en conservant ce calme. Voilà. Vous allez mieux ? Exercez-vous un peu et bientôt vous serez un champion en la matière.

 

Pour ceux qui veulent poursuivre : faites le test des sources de stress qui figure dans l’espace « entreprises » du site de gestion du stress (liens en haut à droite). Et encore mieux, pour ceux qui veulent faire une vraie relaxation, qui inclut tout le corps, un fichier audio est à votre disposition sur la page « friandises » de l’espace « particuliers » du même site. Je recommande fortement, c’est très agréable :o)

Les commentaires sont fermés.